EB-675 WI : LA TECHNOLOGIE ET L’INTERACTIVITE AU SERVICE DE L’EDUCATION

EB-675 WI : POUR L'EDUCATION

EB-675 WI : LA TECHNOLOGIE ET L’INTERACTIVITE AU SERVICE DE L’EDUCATION

Des cours innovants avec les nouveaux vidéo-projecteurs interactifs EB-675 WI

Les salles de classes de l’institution John Dewey School ont été équipées des dernières technologies en matière d’éducation interactive grâce aux vidéo-projecteurs EB-675 WI. Leurs nouvelles fonctionalitéss répondent à leurs besoins et offrent un environnement  d’apprentissage dynamique.

John Dewey School

L’institution John Dewey School est une école privée à Sousse. Fondée par Dr Rached Chebil, cette école est homologuée par arrêté du Ministère de l’Education en date du 19 septembre 2017, appliquant les programmes officiels tunisiens et visant à intégrer le réseau des Ecoles du Monde (Organisation du Baccalauréat International).

Elle s’inspire du modèle de l’Ecole Canadienne.
L’école commence sa première année. Elle comporte 176 élèves avec une équipe de 15 enseignants.
Sa devise est « Un enseignement par la vie, pour la vie ». Elle a pour mission d’offrir à ses élèves un enseignement d’excellence axé sur le développement personnel, l’ouverture sur le monde, l’apprentissage des langues, des sciences et de la technologie.

L’expérience de l’Ecole Canadienne

Les Videoprojecteurs Interactifs (VPI) ont été installés pour la première fois en Tunisie.


 « A l’Ecole Canadienne, les VPI ont un effet très positif sur l’apprentissage des élèves» déclare Rached Chebil, premier directeur de l’Ecole Canadienne en Tunisie. Dr Rached Chebil est Docteur d’Etat en Sciences de l’Education et expert international d’évaluation des Ecoles du Monde auprès des Canadiens.

Il a 45 ans d’expérience dans l’enseignement, d’abord en tant qu’enseignant puis en tant qu’inspecteur principal.

10 dispositifs de projection

 Rached Chebil est un fidèle client d’Epson. Il se souvient que sa première imprimante était une Epson. Elle était fiable, robuste et rapide avec ses grandes recharges d’encre. Ensuite, à l’Ecole Canadienne, il a équipé l’école à partir de février 2014, avec un vidéoprojecteur mobile. Il suit la formation de ces appareils et assure ensuite la formation de toute l’école. Depuis 2014, le tout premier vidéoprojecteur a fonctionné en continu et n’a nécessité aucune opération de maintenance.


Lorsqu’il a fondé l’institution John Dewey School,  il a poursuivi son engagement avec Epson et avec Mediavision, la boutique de référence pour le matériel informatique à Sousse. Il a équipé l’établissement de 10 dispositifs de projection avec leurs écrans.

Une école aux couleurs d’Epson

« Après 45 ans d’expérience dans l’enseignement, lorsqu’il a fallu choisir pour mon école, j’ai choisi Epson » Rached Chebil, directeur de Dewey School, ex-directeur de l’Ecole Canadienne de Tunis, Docteur d’Etat en Sciences de l’Education.

Le nouveau projecteur EB-675 WI ultracourte focale d’Epson offre un niveau d’interactivité sans égal en associant les fonctions double stylet et tactile. Le design à ultracourte focale du projecteur EB-675 WI, grâce à sa luminosité de 3 300 lumens et à sa résolution WXGA, permet de présenter des images grand format à partir d’une très courte distance tout en réduisant les zones d’ombre et les reflets.


La technologie 3LCD d’Epson garantit des images de haute qualité avec des niveaux de luminosité blanche et couleur équivalents, pour des images éclatantes, même en plein jour, mais également des couleurs trois fois plus éclatantes que les projecteurs concurrents.


Les annotations sur l’écran se font avec le stylet interactif et avec le doigt. Ce système de double stylet facilite le travail en binôme : un enseignant et un élève, ou deux élèves, peuvent travailler simultanément avec différents attributs de stylet.


Les vidéoprojecteurs assurent une projection plus longue grâce à une plus grande fiabilité et à une lampe possédant une durée de vie plus longue atteignant       6000 heures.
Il suffit de brancher le projecteur et de l’allumer. Aucun temps de préchauffage n’est requis et grâce au mode d’annotation sans PC, les enseignants n’ont même pas besoin d’allumer leur ordinateur.


La fonction sans fil en option permet d’afficher facilement du contenu depuis différents périphériques mobiles à l’aide de l’application iProjection.

L’adaptation de l’éducation aux pratiques numériques des élèves

Lors de son expérience avec l’Ecole Canadienne, Rached Chebil a suivi l’utilisation effective des dispositifs de projection par les enseignants. Le changement des habitudes d’utilisation a pris du temps. Il a fallu environ deux ans avant que les enseignants ne sortent du modèle d’enseignement frontal et  commencent à intégrer petit à petit des exercices interactifs dans leurs cours. Par exercices interactifs, il précise que ce sont des cours qui font intervenir l’élève.

C’est-à-dire non pas des projections de diapositives avec des annotations au stylet, mais, par exemple, des exercices de glisser-déposer pour enseigner le calcul, ou d’autres fonctions du stylet que celle de l’annotation.


Il explique également l’importance de changer les pratiques d’enseignement avec l’avènement des nouvelles technologies. Ainsi, le statut de l’éducation a changé. Désormais, l’information est disponible facilement et à tout moment. L’enseignant est le facteur humain de l’apprentissage : il enseigne pour donner envie d’apprendre et pour s’assurer que l’information a bien été transmise et apprise.

Et pour aller plus loin

Par conséquent, pour que l’enfant se sente en accord avec les méthodes d’enseignement, les nouveaux dispositifs tels que les VPI sont idéaux. Il n’y a plus de décalage entre les pratiques numériques des élèves et les méthodes d’enseignement.


Epson propose déjà une session de formation comprise dans l’opération d’installation pour que les VPI soient effectivement utilisés par les enseignants de façon optimale,
Assurément, les VPI EB-675 WI sont une révolution pour les méthodes de pédagogie classique. Ce dispositif innovant apporte beaucoup à l’apprentissage des élèves, dans des conditions d’utilisation optimum.

Rached Chebil soulève un point à améliorer. Il propose d’incorporer plusieurs sessions de formation en plus de la phase d’installation des appareils, compris dans le prix d’installation. Il propose aussi, afin de respecter les pratiques d’utilisation, d’assurer un suivi des changements observés chez les utilisateurs.