En plein boom, les imprimantes jet d’encre s’imposent comme la solution d’avenir pour les bureaux de demain.

En plein boom, les imprimantes jet d’encre s’imposent comme la solution d’avenir pour les bureaux de demain.

Réduction des coûts, augmentation de la productivité, diminution de l’empreinte environnementale… Cette technologie est de plus en plus prisée par les entreprises. Jusqu’à devenir un symbole du travail du futur.

A quoi ressemblera le bureau du futur ? De quelle manière travaillerons-nous en 2020 ? Dès que l’on évoque le futur en matière de travail, nombreuses sont les questions qui se posent et rares sont les réponses en dehors de quelques hypothèses avancées par les futurologues. Une chose est certaine, les méthodes de travail sont en train de se transformer sous nos yeux. L’évolution des technologies et l’adoption de nombreux outils de collaboration ont permis au télétravail de se démocratiser, avec une conséquence : le travail est désormais une chose que l’on fait plutôt qu’un endroit où l’on se rend.

Outre les réseaux sociaux, qui vont continuer à accélérer l’échange d’informations et l’interactivité, et l’économie du partage incarnée par Uber ou AirBnB, qui finira par s’imposer dans d’autres secteurs comme la santé ou la finance, des technologies majeures impacteront elles aussi notre environnement de travail. Le futurologue américain Jack Uldrich, auteur du livre Révolutionner le bureau du futur, en dénombre trois :

« Tout d'abord, la vidéoconférence mobile, qui est en passe de devenir l’un des outils collaboratifs les plus utilisés, nous incite désormais à travailler à la maison, dans des bureaux temporaires et des espaces de travail collaboratifs. Les conséquences de ce changement sont la baisse de la demande en immeubles de bureaux et la réduction des voyages d’affaires. Pourquoi se déplacer quand on peut voir son interlocuteur, même s’il se trouve à l’autre bout de la planète ? Deuxièmement, l'Internet des objets - l'idée que notre monde physique sera bientôt intégré par des milliards de capteurs - nous permettra de mieux localiser les économies pouvant être réalisées au travail. Par exemple, des capteurs vont contrôler les espaces de travail et l'éclairage individuel, tandis que le chauffage et la climatisation ne seront plus seulement adaptés aux préférences individuelles mais automatiquement désactivés à partir du moment où une personne quitte son espace de travail, ce qui aura pour effet des économies considérables en dépenses énergétiques. Troisièmement, la convergence du Big Data et de l'intelligence artificielle - des ordinateurs super-intelligents - aidera les gens à naviguer dans leur environnement de manière plus efficace. Dans un proche avenir, votre smartphone ne vous expliquera pas seulement quel est le meilleur moment pour faire vos courses : il vous informera de l'ordre précis dans lequel effectuer vos courses et de l'itinéraire exact à prendre afin de gagner du temps, d’économiser du carburant et de réduire votre stress. »

Des wearables aux nouvelles solutions de collaboration interactives, l’espace de travail est aujourd'hui submergé par une vague de technologies disruptives - de rupture - qui transforment de manière radicale notre façon de travailler dans des entreprises de toutes tailles et dans tous les secteurs. Déjà, l'évolution continue de la technologie alimente la transformation des entreprises qui reconnaissent désormais que les bénéfices des nouvelles technologies sont en mesure de leur offrir une avance réelle sur leurs concurrents.

A ce titre, l’impression fait partie des grands enjeux de demain avec des changements considérables dans les habitudes de consommation des entreprises. Auparavant boudé dans l'environnement professionnel en raison des restrictions liées à son coût et à sa vitesse, l’impression jet d’encre supplante désormais l'impression laser et est reconnue comme la première solution d'impression dans des secteurs et activités tels que le textile, l'étiquetage et d'autres productions à grande échelle. « Il n’est pas surprenant que les entreprises abandonnent aujourd’hui la technologie laser au profit de la technologie jet d’encre. Les résultats montrent que les entreprises en Europe occidentale pourraient gagner quasiment une semaine de productivité supplémentaire en adoptant simplement cette technologie jet d’encre sur leur lieu de travail », indique Rob Clark, vice-président d’Epson Europe.

Selon la firme de recherche IDC, l’impression jet d’encre professionnelle représente une opportunité de 38 milliards d’euros sur le marché européen et une imprimante sur quatre - soit 2,2 millions d’unités - vendue pour les entreprises en 2014 était basée sur la technologie jet d’encre. Et la tendance devrait se poursuivre, puisque les avantages de l'impression à jet d'encre sont alignés sur toutes les clés conductrices de la croissance des entreprises d'aujourd'hui : réduction des coûts, augmentation de la productivité, diminution de l’empreinte environnementale, etc. Résultat : l’adoption des imprimantes jet d'encre au travail augmente chaque année de 13%, alors que la technologie laser n’enregistre qu’une croissance de 2 % par an. Les bénéfices de la technologie jet d'encre sont tels que la part de marché de cette technologie devrait atteindre 34% du marché total de l'imprimante d'affaires d’ici 2019, selon IDC.

Pionnier en la matière, Epson a lancé avec succès en 2011 les gammes d’imprimantes jet d’encre professionnelles WorkForce Pro, qui étaient en mesure de rivaliser avec les imprimantes laser tout en réduisant la consommation d'énergie jusqu’à 80%. Une nouvelle innovation a été apportée par Epson en 2014 avec les imprimantes WorkForce RIPS Pro, qui se trouvent au cœur de la stratégie de l’entreprise pour sa croissance sur les marchés professionnels. Avec sa propre technologie de têtes d’impression PrecisionCore, qui a fait ses preuves dans l’impression jet d’encre professionnelle, les imprimantes WorkForce Pro sont idéales pour s’imposer comme la référence sur tous les lieux de travail, optimisant l’efficacité des entreprises, quelle que soit leur taille.